La première cosmonaute

 


© UNESCO / Solotsky 

Cliquez sur la photographie pour écouter l'enregistrement.

 

« Bien que nous soyons restés à des altitudes infiniment plus basse que vous, nous avons le sentiment que grâce à vous, nous et l’humanité toute entière, nous avons trouvé la route des astres. » René Maheu, Directeur Général de l’UNESCO (1962-1974). 

 

Le 11 mai 1966, Valentina Terechkova est l’invitée d’honneur du Conseil exécutif de l’UNESCO. Un hommage particulier est rendu à cette femme russe, qui vient de réaliser un exploit sans précédent. D’origine modeste, cette jeune ouvrière textile, passionnée de parachutisme, candidate pour participer au prochain programme spatial de l’Union soviétique. Sélectionnée parmi 400 femmes, elle devient la plus jeune cosmonaute civile de l’Histoire.  


Après des mois d’entrainements intensifs (saut en parachute, test de résistance à la chaleur, vol en apesanteur, pilotage etc.), deux ans après son compatriote Youri Gagarine en 1961 et juste avant l’exploit de Neil Armstrong en 1969, elle marque l’Histoire, à 26 ans, en décollant en solitaire, le 16 juin 1963 à bord de Vostok 6. Elle procède à des observations, elle tient un journal de bord, prend des photos et arrive même à entrer en communication avec un autre cosmonaute qui se trouve à quelques kilomètres d’elle. 


Aujourd’hui âgée de 82 ans, Valentina Terechkova est députée au parlement russe. Suite à son voyage dans l’espace, elle est devenue formatrice des nouveaux cosmonautes jusqu’en 1997. Engagée très tôt dans la politique, elle a toujours lutté pour faire évoluer le droit des femmes russes. Pour sa carrière singulière, elle a reçu les plus hautes distinctions de son pays : la médaille des Héros de l’Union soviétique ainsi que la médaille de Pilote-Cosmonaute de l’URSS. 


Valentina Terechkova fait indéniablement partie de ces femmes qui ont marqué l’Histoire. Grâce à elle, plusieurs autres femmes à un niveau international ont pu, elles aussi, découvrir ce voyage sensationnel dans l’espace. Une grande avancée scientifique et sociale.  
 

Maëva Nguyen, Assistante de Projet de Numérisation


Mécènes

 Avec le soutien du gouvernement du Japon

 
 

Partenaires

 
Nous avons des partenariats fondés sur une vision et des objectifs communs